Nouvelles

Le directeur nucléaire de Fukushima est décédé d'un cancer

Le directeur nucléaire de Fukushima est décédé d'un cancer

Le héros de Fukushima est mort deux ans après le tsunami

L'ancien chef de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima, Masao Yoshida, est décédé d'un cancer de l'œsophage deux ans après le tsunami dévastateur de mardi dernier. L'homme a été appelé le "héros de Fukushima" au Japon parce qu'il n'a pas respecté les ordres et a ainsi empêché une catastrophe encore plus grande.

L'ancien directeur du nucléaire de Fukushima a empêché de nouvelles effondrements Comme l'exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima 2011, a déclaré Tepco, l'ancien directeur de l'installation est décédé d'un cancer de l'œsophage dans un hôpital mardi dernier. Cependant, il n'y a aucun lien entre la maladie de Masao Yoshida, 58 ans, et l'accident.

L'ancien chef de la centrale nucléaire est célébré au Japon comme le "héros de Fukushima" parce que ses actions courageuses ont empêché une catastrophe encore pire - de nouvelles effondrements. Malgré les ordres de Tepco à l'effet contraire, Masao Yoshida s'est assuré que l'eau de mer était pompée dans les réacteurs endommagés pour refroidissement dans les premières heures après le tsunami du 11 mars 2011 - sachant que cela détruirait irrémédiablement l'usine. Il aurait même ignoré les instructions du Premier ministre japonais. "Je pensais que j'allais mourir plusieurs fois", a rapporté plus tard Masao Yoshida au sujet des heures dramatiques qui ont suivi le tsunami.

Le cancer de l'œsophage du responsable nucléaire de Fukushima serait sans rapport avec la catastrophe Malgré ses efforts courageux, l'homme a été accusé de complicité dans la catastrophe car il n'avait pas fourni une protection adéquate contre les tsunamis. Masao Yoshida s'est excusé publiquement pour cela. À l'époque, il a expliqué qu'il n'aurait pas pu imaginer qu'un tsunami puisse atteindre de telles proportions.

L'ancien directeur du réacteur nucléaire a tenté de garder secrète sa maladie pendant longtemps. En novembre 2011, il quitte Tepco après avoir travaillé pour l'entreprise pendant 33 ans. On ne peut que spéculer si le cancer de l'œsophage n'a en fait rien à voir avec l'accident. Tepco pense qu'une connexion est très improbable. (ag)

Image: Thommy Weiss / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Cest pas sorcier -ENERGIE NUCLEAIRE (Décembre 2020).