Nouvelles

OMS: bonne santé en Europe

OMS: bonne santé en Europe

La santé en Europe se développe positivement

La santé de la population en Europe continue d'évoluer de manière extrêmement positive, selon l'actuel Rapport sur la santé en Europe 2012 de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'espérance de vie augmente, la mortalité infantile est extrêmement faible en comparaison mondiale et les maladies infectieuses ont largement perdu leur peur en Europe.

L'Organisation mondiale de la santé publie un rapport sur la santé en Europe tous les trois ans. Selon l'OMS, cela prend en compte la «santé de près de 900 millions de personnes» de «53 pays de la région européenne» et montre une évolution particulièrement gratifiante, notamment en ce qui concerne l'évolution de l'espérance de vie. Depuis 1980, ce taux a augmenté de cinq ans dans les pays concernés. L'espérance de vie moyenne des hommes et des femmes est aujourd'hui d'environ 76 ans. Les femmes atteignent en moyenne 80 ans, les hommes 72,5 ans. La baisse continue de la mortalité infantile est particulièrement encourageante. Il existe des différences nettes entre les pays, mais dans l'ensemble, le développement de la santé en Europe est plutôt positif.

L'espérance de vie en Europe augmente Le Rapport sur la santé en Europe 2012 prend en compte "les tendances démographiques, l'espérance de vie, la mortalité, les causes de décès, la charge de morbidité, les facteurs de risque et les déterminants sociaux", selon la communication de l'OMS. Les «inégalités dans le secteur de la santé, y compris les systèmes de santé» sont également reflétées dans le présent rapport. La comparaison nationale a montré qu'en dépit de l'évolution généralement positive en Europe, certains pays sont nettement moins bien lotis que les autres. Par exemple, l'espérance de vie dans les pays de l'Est, au Kazakhstan, en Lituanie, en Russie, en Ukraine et en Biélorussie est nettement inférieure à la plupart des pays examinés. Il en va de même pour le Monténégro. Les différences nationales et régionales se traduisent par «une mosaïque de situations sanitaires», ce qui représente un défi considérable pour la politique, explique l'OMS. De plus, la population européenne vieillit massivement. Selon l'OMS, 25% de la population aura plus de 65 ans d'ici 2050.

Baisse des taux de mortalité infantile Les taux de mortalité infantile sont extrêmement encourageants depuis des décennies. Selon l'OMS, ce chiffre a de nouveau baissé de 53% entre 1990 et 2010. Des différences nationales importantes peuvent également être observées ici, mais dans l'ensemble la tendance est extrêmement positive. Seulement 7,3 naissances vivantes sur 1000 meurent aujourd'hui en Europe.

Augmentation des taux de cancer Selon le rapport de l'OMS, une évolution inquiétante peut être observée dans les taux de cancer. Par exemple, alors que les maladies infectieuses diminuent depuis des années (par exemple, 30% de décès dus à la tuberculose en moins entre 1990 et 2010), les nouveaux cas de cancer ont augmenté de 35% depuis le milieu des années 1980. Cependant, la mortalité par cancer a diminué de dix pour cent au cours de la même période. Le cancer a désormais remplacé les maladies cardiovasculaires comme principale cause de décès dans 28 des 53 pays européens considérés.

Défi pour la politique européenne de la santé Dans l'ensemble, les maladies du système cardiovasculaire (par exemple durcissement des artères, coronaropathie et, par conséquent, crise cardiaque) sont responsables de près de 50% des décès dans les pays européens et continuent donc d'être la première cause de décès. Le cancer est responsable d'environ 20% des décès, ce qui en fait la deuxième cause de décès en Europe. En tant que l'un des plus grands défis de santé en Europe, l'OMS ne décrit pas le cancer ou les maladies cardiovasculaires, mais le diabète, en raison de leurs effets directs et indirects sur la santé. Les experts considèrent également la consommation encore relativement élevée d'alcool et de tabac comme un risque important pour la santé des Européens. (fp)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: OMS: Soyez plus fort que le diabète! Journée mondiale de la santé 2016 (Décembre 2020).