Nouvelles

Nouveau programme de formation contre la dépression

Nouveau programme de formation contre la dépression

Nouveau programme sportif: les médecins combattent la dépression par le sport

À la faculté de médecine de Hanovre (MHH), des psychiatres et des scientifiques du sport ont présenté conjointement un nouveau programme sportif pour les patients souffrant de dépression. Vendredi, au MHH, le signal de départ a été donné pour tester le programme d'entraînement "Actif hors de la mauvaise humeur". Le programme sportif a été conçu pour être mis en œuvre dans des clubs sportifs et vise à aider les quelque quatre millions de patients souffrant de dépression en Allemagne à lutter contre leur maladie au quotidien.

Le programme de formation «Actif hors de la dépression d'humeur» devrait aider les dépressifs Si le programme sportif nouvellement développé montre le succès escompté, les clubs sportifs allemands pourraient apporter une contribution significative au traitement de la dépression à l'avenir. Le programme d'entraînement spécialement développé pour les personnes souffrant de dépression est essentiellement basé sur un entraînement d'endurance modérée, avec "la marche, un entraînement léger et des exercices ludiques" faisant partie du programme "Actif hors de l'humeur", a expliqué le scientifique du sport Dr. Olaf Hoos de l'Université Philipps de Marburg. Selon la communication actuelle de MHH, «environ quatre millions de personnes en Allemagne» souffrent d'une forme de maladie courante, la dépression, qui vaut la peine d'être traitée. «On sait que de nombreuses personnes touchées aident à faire de l'exercice. Malheureusement, cependant, la propagation généralisée de la maladie n'est compensée que par une petite gamme de thérapies sportives et physiques spécifiques », a expliqué le professeur Dr. Marc Ziegenbein, directeur adjoint de la clinique MHH de psychiatrie, psychiatrie sociale et psychothérapie. Le programme sportif nouvellement développé pour les personnes déprimées offre ici un remède et "les participants reçoivent également des informations sur la façon dont ils peuvent faire leurs propres entraînements à long terme" Olaf Hoos continue.

Réduction des symptômes dépressifs grâce à un nouveau programme sportif Lors de la présentation du nouveau programme sportif pour les personnes déprimées, les scientifiques ont souligné qu'il était souhaitable que les offres avec le seuil le plus bas possible trouvent leur place dans la vie quotidienne des clubs sportifs, car non seulement l'exercice lui-même a un effet positif sur la maladie, mais aussi Les sports de club contribuent également à une meilleure intégration sociale et à la déstigmatisation des patients. L'efficacité du programme est actuellement testée sur 50 patients du club de sport «SV Eintracht Hannover», les participants se réunissant trois fois par semaine pour des unités de formation de 45 à 60 minutes. Selon les chercheurs, les activités sportives visent principalement à réduire les symptômes dépressifs et à améliorer la conscience corporelle. "En outre, l'amélioration de la condition physique devrait également réduire le risque de maladies cardiovasculaires", indique le communiqué dans le communiqué de presse du MHH. En outre, l'auto-évaluation des déprimés en ce qui concerne les aspects favorables à la santé du sport est encouragée et les patients apprennent à poursuivre le programme d'exercices de manière autonome. Le groupe de contrôle est fourni par la police anti-émeute de Würzburg, où un nombre correspondant de participants complètent également le programme.

Module de formation pour les cliniques, les clubs sportifs et les établissements de santé En testant le programme de formation «Actif à partir de l'humeur basse», les chercheurs espèrent également découvrir «quel type d'exercice et quelle intensité d'entraînement sont particulièrement adaptés pour accompagner la thérapie de la dépression», explique le professeur Dr. Petra Garlipp, médecin principale exécutive à la clinique MHH de psychiatrie, de psychiatrie sociale et de psychothérapie. L'objectif est "un module de formation éprouvé que d'autres cliniques, clubs sportifs et établissements de santé peuvent utiliser", indique le communiqué de presse du MHH. De cette manière, les patients souffrant de dépression pourraient bénéficier d'un accès plus large à des programmes d'exercice et de sport adaptés à eux. Les chercheurs espèrent qu'à l'avenir le programme «Actif hors de la mauvaise humeur» fera partie de la vie quotidienne des clubs, comme des exercices du dos ou des cours pour les patients cardiaques.

L'intégration des clubs sportifs est une bonne idée Le chef de l'unité de psychiatrie sportive de la Société allemande de psychiatrie, de psychothérapie et de neurologie et directeur de la clinique de psychiatrie, de psychothérapie et de psychosomatique de l'hôpital universitaire d'Aix-la-Chapelle, le professeur Frank Schneider, a expliqué à l'agence de presse «dpa "C'était" une très bonne idée de faire participer les clubs sportifs. "Parce que dans les cliniques psychiatriques, l'activité physique dans le cadre de la physiothérapie est une évidence dans chaque traitement, mais en ambulatoire, il n'y a pas d'offre d'activité physique correspondante pour les malades mentaux", explique le professeur Schneider. .

Le programme a été développé par des psychiatres de la clinique MHH de psychiatrie, de psychiatrie sociale et de psychothérapie ainsi que par des scientifiques du sport des universités de Würzburg et de Marburg. La méthode de formation est actuellement testée en coopération avec un club sportif de Hanovre et est soutenue financièrement par la Fondation Robert Enke. (fp)

Lisez aussi:
Test sanguin pour diagnostiquer la dépression
Les heures supplémentaires favorisent la dépression
Que faire contre la dépression postnatale
Les vacances n'aident pas non plus à la dépression
Pourquoi le sport aide-t-il le diabète?

Photo: Professeur Petra Garlipp, Dr. Olaf Hoos, Teresa Enke, le professeur Marc Ziegenbein, Rolf Jägersberg et Rita Girschikofsky

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Emmanuel Mignot Sleep Revolution: Studies and New Technologies Dreem Sleep Conference (Octobre 2020).