+
Nouvelles

Deux fois plus de cas de cancer du sein depuis 1980

Deux fois plus de cas de cancer du sein depuis 1980

Depuis 1980, le taux de cancer du sein a augmenté de 260% dans le monde

Un nombre croissant de femmes développent un cancer du sein, selon une étude de l'Institute for Health Metrics and Evaluation de l'Université de Washington à Seattle. Le nombre de patientes dans le monde a fortement augmenté: en 2010, environ 1,6 million de nouvelles patientes ont souffert d'un cancer du sein. C'est deux fois plus qu'il y a 30 ans. Néanmoins, le taux de mortalité dans les pays occidentaux a baissé.

Le cancer du sein et du col de l'utérus est une cause fréquente de décès chez les femmes de plus de 15 ans. Par conséquent, des chercheurs américains ont examiné les taux de mortalité des patients de 187 pays et ont constaté une augmentation rapide de la maladie. De moins en moins de femmes meurent d'un cancer du sein, mais le taux d'incidence a presque doublé depuis 1980. Des médecins de l'Institute for Health Criteria and Evaluation de l'Université américaine de Washington à Seattle ont présenté les évaluations d'enregistrements de données sur le cancer des 30 dernières années dans le magazine spécialisé "The Lancet". Ce faisant, ils ont constaté que les cas de cancer du sein dans le monde se sont considérablement multipliés. Alors qu'environ 640 000 nouveaux cas étaient encore dénombrés en 1980, il y avait déjà un bon 1,6 million de nouveaux cas l'année dernière. D'un point de vue purement statistique, cela signifie une augmentation de 260% et un taux d'augmentation annuel de 3,1%. Le consortium de recherche a pu identifier une augmentation significative du nombre de premières maladies, en particulier chez les femmes plus jeunes entre 15 et 49 ans dans les pays en développement.

Moins de femmes qui meurent d'un cancer du sein Il faut mentionner positivement que le nombre de décès ultérieurs par cancer du sein a diminué proportionnellement entre 1980 et 2010. Si 250 000 sont décédés d'un cancer du sein en 1980 et environ 425 000 en 2010, l'augmentation est relativisée par rapport au nombre de diagnostics initiaux posés. En conséquence, le nombre de décès a augmenté relativement plus lentement que les nouveaux cas. Pour le dire plus clairement: aujourd'hui, beaucoup moins de patientes meurent de tumeurs malignes du sein que dans les années 1980. Les scientifiques ont également découvert que le taux de mortalité et le taux de première maladie du cancer du col de l'utérus ont fortement chuté, même si plus de 200 000 femmes sont décédées du cancer en 2010.

Taux de mortalité plus élevés dans les pays en développement
Au cours des travaux de recherche, l'équipe de recherche a examiné les statistiques et l'évolution du cancer du sein et du cancer du col de l'utérus. Ils ont utilisé un total de 300 registres centraux du cancer de 187 pays. Pour sauvegarder les données, les scientifiques ont utilisé la «régression du processus gaussien» pour relier la mortalité, l'âge, le pays et l'année les uns aux autres. Plus de la moitié (51 pour cent) des tumeurs cancéreuses surviennent maintenant dans les pays du tiers monde. En 1980, cette part n'était que de 35 pour cent. Dans les pays occidentaux industrialisés comme les États-Unis, une patiente sur 32 est décédée d'un cancer du sein en 1980, et trente ans plus tard, seule une femme sur 47 en a succombé. Une tendance inverse peut être démontrée dans les pays en développement: ici, une soixantième femme meurt d'un cancer du sein. Il y a 30 ans, seulement une personne sur 97 dans les pays pauvres succombait à la souffrance. On ne peut que supposer pourquoi davantage de patients dans les pays en développement meurent du cancer aujourd'hui. Soit les données d'aujourd'hui sont mieux enregistrées dans les pays du tiers monde, soit l'intoxication environnementale croissante contribue à une mortalité accrue. Les deux doivent capturer d'autres recherches. Au vu des évaluations, les scientifiques ont appelé à "une plus grande attention politique afin que davantage soit investi dans la recherche, notamment dans les pays en développement".

La mortalité due au cancer du col de l'utérus a diminué dans les pays occidentaux, selon les scientifiques, grâce à des techniques et des programmes de dépistage améliorés. De plus en plus de femmes se rendent aux examens préventifs dans les pays industrialisés. «Les femmes des pays à revenu élevé comme les États-Unis et le Royaume-Uni bénéficient de la détection du cancer, du traitement médicamenteux et des vaccins», a déclaré l'auteur de l'étude Rafael Lozano. Les chercheurs ne pouvaient pas dire pourquoi le taux de cancer du sein avait augmenté. Par exemple, d'autres études ont montré que l'utilisation d'hormones pendant la ménopause augmente le risque de cancer du sein.

Avantages et risques du dépistage par mammographie controversés En médecine factuelle, la prise en compte des avantages et des effets possibles sur la santé de la détection précoce du cancer du sein est controversée. Par exemple, dans une étude menée en 2010 au Danemark, des chercheurs danois ont constaté que le dépistage par mammographie chez les femmes âgées de 50 à 69 ans ne contribuait pas positivement à réduire le taux de mortalité. Selon les médecins du Nordic Cochrane Center de Copenhague, les tumeurs qui ont été découvertes ne pourraient pas du tout développer des tumeurs malignes si rapidement qu'elles pourraient alors être traitées de manière prometteuse. Dans l'évaluation, les chercheurs danois n'ont pu voir aucun lien entre la mammographie et la diminution du taux de mortalité. Ils critiquent le fait que le dépistage par mammographie conduit souvent à un surdiagnostic et que les femmes sont inutilement confrontées à un traitement stressant du cancer du sein. Cependant, la dérivation et la mise en œuvre méthodique de l'étude sont vivement critiquées par de larges groupes de spécialistes. (sb)

En savoir plus sur le cancer du sein:
Les hormones peuvent provoquer le cancer du sein
Nouvelle méthode de diagnostic du cancer du sein
Aucune protection contre le cancer du sein du thé vert?
Dépistage du cancer du sein: beaucoup d'exercice au lieu d'hormones

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Santé - Le cancer du sein au masculin (Janvier 2021).