Nouvelles

Les maladies non transmissibles en hausse

Les maladies non transmissibles en hausse

OMS: Les maladies non transmissibles, première cause de décès dans le monde

Dans un rapport récent, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a intensifié les efforts internationaux contre la propagation de maladies non transmissibles telles que le cancer; Diabète ou maladies cardiovasculaires requis. Selon l'OMS, près des deux tiers des personnes dans le monde meurent désormais de maladies non transmissibles - et la tendance est à la hausse.

Les maladies non transmissibles sont déjà la première cause de décès dans le monde, selon l'OMS. Selon cela, plus de 36 millions de personnes sont mortes de l'une de ces maladies en 2008, avec 48% des décès dus aux maladies cardiovasculaires, 21% du cancer, 12% des maladies respiratoires chroniques (par exemple, la toux du fumeur) et 3% du diabète. diminué, rapporte l’OMS. En aucun cas, seules les personnes âgées ne sont touchées, mais il y a également eu environ neuf millions de décès correspondants parmi les personnes de moins de 60 ans, expliquent les experts de l'Organisation mondiale de la santé dans leur rapport publié mercredi.

Cependant, selon le rapport de l'OMS, non seulement les chiffres actuels sont préoccupants, mais les développements futurs pourraient également poser des problèmes importants. Car, selon l'Organisation mondiale de la santé, les décès dus aux maladies non transmissibles augmenteront d'environ 15% entre 2010 et 2020. En premier lieu, les habitants des pays les plus pauvres sont menacés par les maladies souvent évitables. Selon l'OMS, environ 90 pour cent des décès dus à des maladies non transmissibles sont enregistrés dans les pays les plus pauvres. Mais même dans les pays riches comme la Suisse, 26,9% des hommes et 15% des femmes meurent d'une maladie non transmissible avant l'âge de 70 ans, rapporte l'Organisation mondiale de la santé.

Facteurs de risque évitables de maladies non transmissibles L'OMS classe l'hypertension artérielle / hypertension (13 pour cent des décès), le tabagisme (9 pour cent), une augmentation du taux de sucre dans le sang (6 pour cent) comme facteurs de risque essentiels de maladies non transmissibles qui devraient être combattus à l'avenir. Manque d'exercice (6%), surpoids / obésité (5%) et alcoolisme (3,8%). Des programmes d'action, des réglementations juridiques et fiscales appropriés doivent s'attaquer à ces facteurs de risque clés des maladies non transmissibles pour éviter une augmentation dramatique des décès, le rapport de l'OMS recommande aux ministres de se réunir à l'Assemblée générale des Nations Unies la semaine prochaine à New York. Si les premières mesures de réduction de la pression artérielle et du taux de cholestérol dans les pays industrialisés ont déjà connu un succès notable, selon les experts de l'OMS, il reste encore beaucoup à faire dans le cas du surpoids et du diabète.

Lorsque l'on considère les facteurs de risque des maladies non transmissibles, il devient clair que la majorité peut être évitée grâce à un mode de vie sain avec une alimentation équilibrée, beaucoup d'activité physique et peu d'alcool et de tabac. Mais bien que les initiatives de santé tentent de convaincre la population d'un mode de vie plus sain depuis des années, les succès sont jusqu'à présent plutôt modestes. (fp)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Maladies chroniques non transmissibles: prévention internationale (Octobre 2020).