Les Européens boivent le plus


Consommation d'alcool la plus élevée en Europe

Qui aurait pensé que les Européens boivent le plus d'alcool? L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a maintenant confirmé dans une étude approfondie ce qu'il fallait en tout cas supposer au vu de la tradition de consommation d'alcool dans de nombreux pays européens: les Européens sont la plus grande «grive de schnaps» du monde.

Chaque Européen boit en moyenne 9,24 litres d'alcool pur par an et plus de 20 pour cent des adultes boivent régulièrement, selon les experts de la Conférence européenne de l'OMS à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan. Cela place les Européens au premier rang mondial et les conséquences pour la santé de la population sont d'autant plus graves. Chaque année en Europe, le système de santé engage des milliards de dollars de coûts pour le traitement des maladies liées à l'alcool. "Les pays sont bien conscients du coût et des méfaits de l'alcool", et un plan d'action européen pour lutter contre la consommation massive d'alcool devrait être abordé à l'avenir, a déclaré mercredi la directrice régionale de l'OMS Zsuzsanna Jakab lors de la conférence.

Plan d'action de l'OMS pour réduire le nombre de buveurs Dans son "Plan d'action pour réduire la consommation nocive d'alcool (2012-2020)", l'Organisation mondiale de la Santé offre non seulement des informations sur les conséquences et les coûts de la consommation d'alcool, mais aussi une présentation des meilleures pratiques pour réduire l'alcool les dommages liés à l'alcool. Les antidotes envisagés dans le plan d'action de l'OMS sont, par exemple, une augmentation des taxes sur l'alcool, des restrictions sur les ventes ou la densité des points de vente et des heures d'ouverture, des restrictions d'âge strictes et un abaissement de la limite d'alcool dans la circulation routière (si possible à 0,0 alcool). Selon les experts de l'OMS, les gouvernements devraient profiter de chaque occasion pour réduire la consommation d'alcool au sein de la population. Les pays d'Europe de l'Est, en particulier, devraient être appelés à agir, car la consommation d'alcool a considérablement augmenté au cours des 15 dernières années, tandis que dans les pays d'Europe occidentale, il y a eu une baisse, depuis le milieu des années 1990, ont expliqué les experts de l'OMS lors de la conférence régionale en Azerbaïdjan. (fp)

Lisez aussi:
Trop de bonbons peut entraîner une dépendance
Naturopathie utile avec les thérapies de la toxicomanie
Un Allemand sur cinq est alcoolique

Image: A. Reinkober / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Comment lutter contre la rétention deau?


Article Précédent

L'euthanasie est envisageable pour un médecin sur trois

Article Suivant

Portez des bébés sur le corps par temps froid