Les termes et conditions sont plus importants que les slogans



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La lecture des petits caractères est toujours cruciale lors de la signature d'un contrat

Les publicités sont souvent la raison pour laquelle les clients concluent un contrat, mais les conditions générales (CGV) sont juridiquement contraignantes, dans lesquelles les offres publicitaires prometteuses sont souvent restreintes, voire révoquées. Le tribunal de district de Munich a publié lundi un jugement définitif correspondant. La procédure concernait les conditions générales et les promesses publicitaires d'une compagnie d'assurance maladie privée. (Az.: 261 C 25225/10)

Le demandeur a exigé le remboursement de la prime promise Lors de la conclusion de contrats, les consommateurs doivent toujours étudier attentivement les conditions générales et ne pas se laisser berner par les offres publicitaires. Une femme avait intenté une action devant le tribunal de district de Munich, modifiant son assurance maladie début 2009 et se convainquant de la promesse de remboursement des cotisations après des années d'inexécution. Sur la base de la promesse publicitaire dans une brochure sur le remboursement de trois cotisations mensuelles après la première année sans prestations, le plaignant a conclu un contrat d'assurance maladie correspondant et a demandé un remboursement correspondant après un an sans prestations. Cela lui a été rapidement refusé par la compagnie d'assurance en référence aux termes et conditions. Les conditions générales du contrat stipulaient que l'assureur détermine annuellement le remboursement des primes et décide également du montant du remboursement dans les tarifs individuels. La femme s'est sentie trompée et a intenté une action en justice auprès du tribunal de district de Munich pour faire néanmoins respecter le remboursement promis de trois cotisations mensuelles.

Offres promotionnelles des caisses-maladie sans obligation légale Dans son verdict, le tribunal de district de Munich souligne cependant que les promesses faites par les brochures publicitaires seules ne donnent pas droit au remboursement de la prime. Au contraire, les clauses contractuelles et les conditions générales, qui se réfèrent expressément au droit de la compagnie d'assurance de déterminer le remboursement des primes, sont contraignantes. En tant que «consommateur avisé», la femme aurait dû s'attendre à ce que les promesses publicitaires puissent être précisées ou limitées dans les termes et conditions, selon le tribunal. En outre, le prospectus contenait une référence aux conditions générales comme base de la protection d'assurance et les clauses du contrat étaient à la disposition du demandeur pour inspection lors de sa signature. Selon le tribunal de district de Munich, la lecture des conditions contractuelles et des conditions générales est tout à fait raisonnable. Les consommateurs sont obligés de lire les détails de ce contrat en le lisant, car les conditions énoncées ici sont également juridiquement contraignantes (tant qu'elles ne violent pas d'autres lois).

Les consommateurs doivent être bien informés, cependant, les offres promotionnelles ne peuvent pas être considérées comme des offres contractuelles contraignantes, mais servent uniquement à lancer une entreprise, a déclaré le tribunal. Le tribunal de district de Munich a rejeté la plainte de la femme début février avec les raisons données. L'arrêt qui vient d'être publié est définitif, mais doit être considéré comme une défaite pour les consommateurs. Il est certain que tous les slogans publicitaires ne peuvent pas être échangés à leur valeur nominale, mais avec des déclarations aussi claires que sur le remboursement des contributions dans le cas du demandeur, un effet juridiquement contraignant semblait au moins discutable. En fin de compte, cependant, les consommateurs ne sont pas épargnés par l'inspection approfondie des petits caractères lors de la signature du contrat. (fp)

Image: Axel Hoffmann / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Démocratie: Marketing politique pour les pauvres? Francis Dupuis-Déri EN DIRECT


Article Précédent

Évaluez les dentistes sur Internet

Article Suivant

Un cadavre de bébé a disparu à la clinique Herner