+
Nouvelles

Le président médical s'attend à une augmentation des cotisations d'assurance maladie

Le président médical s'attend à une augmentation des cotisations d'assurance maladie

Augmentation des primes malgré des milliards de surplus de la caisse de santé

Malgré les milliards de surplus de la caisse de santé, le président de l'Association médicale fédérale, Frank Ulrich Montgomery, a imposé à la population une augmentation des cotisations d'assurance maladie. Montgomery a rejeté les éventuelles réductions de contribution actuellement en discussion. "Cette discussion est absurde et uniquement due à des gains politiques à court terme", a déclaré le président de l'Association médicale allemande.

En raison d'un développement économique étonnamment bon, la caisse de santé affiche actuellement un excédent qui, selon l'Office fédéral des assurances, devrait passer à environ 6,8 milliards d'euros d'ici la fin de l'année. Alors que les politiciens discutent déjà d'éventuelles réductions du taux de cotisation obligatoire à l'assurance maladie en raison des fonds excédentaires, le président de l'Association médicale allemande s'est clairement prononcé contre une telle réduction et a plutôt préparé les assurés à de nouvelles augmentations de cotisations.

Baisses de contribution rejetées, frais de médecin exigés Bien que la caisse de santé devrait fermer avec un excédent important à la fin de l'année, les réductions de cotisations ne sont pas une option compte tenu de l'augmentation des coûts dans le système de santé, a déclaré Frank Ulrich Montgomery. Comme "raison principale de l'augmentation des dépenses", le président de l'Association médicale allemande a cité le progrès médical et "le nombre croissant de patients âgés" dans le "Südwest Presse" d'Ulm. Dans le système de santé actuel, "nous devrons inévitablement faire des cotisations d'assurance maladie plus élevées, et nous devons y penser à long terme", a déclaré Montgomery. Selon le président de l'Association médicale allemande, les honoraires versés aux médecins résidents sont également dus, car la profession médicale a subi jusqu'à 50 pour cent de perte de pouvoir d'achat au cours des 30 dernières années. Il s'agissait «de rattraper en partie», a souligné Montgomery. En outre, l'effort bureaucratique pour les médecins doit à nouveau être réduit et les heures de travail et les conditions de travail devraient être globalement améliorées, a déclaré le président de l'Association médicale allemande. Les médecins s'appuient dans un premier temps sur «des discussions sensées avec les politiciens», mais Montgomery espère également un soutien de la population. "Si les gens se rendent compte que les médecins ne sont pas satisfaits, ils remettront en question les décisions politiques", a déclaré le président de l'Association médicale allemande.

Pas de possibilité de réduction des primes d'assurance maladie obligatoire Le président de l'Office fédéral des assurances, Maximilian Gassner, s'était déjà exprimé début juillet sur d'éventuelles réductions de primes et souligné que, selon lui, il n'y avait pas de place pour une réduction des cotisations d'assurance maladie. En raison des quelque 6,8 milliards d'euros, deux milliards d'euros ont déjà été affectés au règlement en cas de rigueur pour les contributions supplémentaires et trois milliards d'euros pour la réserve statutaire. En outre, 2,48 milliards d'euros seraient nécessaires pour corriger le déficit apparu à la suite de la crise financière de 2009, avait déclaré Gassner. Cela signifie qu'il ne reste pratiquement plus de fonds disponibles pour une réduction des primes, a expliqué le président de l'Office fédéral des assurances au début du mois.

Ministre fédéral de la santé: Augmenter les réserves de la caisse de santé Le ministre fédéral de la Santé Daniel Bahr (FDP) s'est prononcé de manière inattendue à la mi-juin contre l'utilisation des excédents de la caisse de santé pour réduire les contributions. Au lieu d'utiliser les fonds gratuits pour abaisser les taux de cotisation, le ministre fédéral de la Santé souhaite que les fonds restent dans le fonds de santé comme réserve pour les pires périodes économiques. Selon le ministre fédéral de la Santé, il serait absurde de "baisser le taux de cotisation à l'assurance maladie obligatoire de manière minimale pour devoir le relever à nouveau lors de la prochaine fluctuation économique". Le ministre a ajouté que cette législature avait commencé avec un déficit d'un milliard de dollars dans le fonds de santé et il s'est félicité "que nous ayons désormais un petit tampon avec environ 180 milliards d'euros de dépenses totales".

L'augmentation des contributions n'est actuellement pas un problème politique Cependant, la question n'a pas encore été définitivement tranchée au sein de la coalition gouvernementale, car la CSU a signalé qu'elle pensait qu'une réduction des contributions, au moins à moyen terme, serait une option envisageable pour utiliser les revenus excédentaires. Les déclarations du président de l'Association médicale allemande sont donc de peu d'utilité pour la CSU. Cependant, le ministre fédéral de la Santé ne s'est pas encore senti obligé de préparer l'assuré à d'éventuelles augmentations de primes. Daniel Bahr a préconisé d'utiliser l'excédent pour compléter les réserves du fonds de santé, et le ministre fédéral de la Santé partage probablement le point de vue de Montgomery selon lequel la discussion sur la réduction des contributions est absurde et uniquement due à des gains de terres politiques à court terme. Cependant, de nouvelles augmentations des cotisations ne sont pas un problème pour le ministre fédéral de la Santé - contrairement au président de l'Association médicale allemande - dans la tendance actuelle des recettes encourageantes. (fp)

A lire également au sujet des contributions en espèces:
Un milliard de surplus dans la caisse de santé
Daniel Bahr refuse de réduire les contributions en espèces
Efforts d'économies exagérés des assureurs maladie

Crédit photo: Thommy Weiss / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Comment fonctionne la sécurité sociale des indépendants - ssi EX RSI? (Mars 2021).