Nouvelles

Test humain par l'industrie pharmaceutique?

Test humain par l'industrie pharmaceutique?

Astuce film: Des expériences humaines sont-elles menées par l'industrie pharmaceutique pour maximiser les profits?

L'industrie pharmaceutique doit toujours faire face à de graves accusations - telles que de belles études ou des manipulations et des étourdissements. L'industrie pharmaceutique teste-t-elle secrètement et systématiquement les gens pour maximiser leurs profits? Le réalisateur français Thomas Vincent et son compatriote et scénariste Eric Besnard ont abordé ce sujet. La question du pouvoir des laboratoires pharmaceutiques imprègne le thriller palpitant «Le protocole - Chaque mort a son prix», qui a presque deux ans et est disponible en DVD, mais que la chaîne de télévision ZDF / neo a diffusé hier soir dans l'émission du soir.

Le solitaire et travailleur forestier plutôt rustique Raoul Kraft - joué par Clovis Cornillac (L'insoutenable légèreté de l'être; Astérix aux Jeux Olympiques) - commence à rechercher le contexte de sa mort après la mort de son fils. Ce faisant, il rencontre la militante sociale Diane Deltail - interprétée par Marie-Josee Croze (L'invasion barbare; je l'aimais) - qui traque d'éventuels essais humains dans l'industrie pharmaceutique qui ont quelque chose à voir avec la mort de son fils. pourrait. Diane raconte à Raoul que son mari est décédé lors de tests de dépistage de drogues dans l'industrie pharmaceutique.

Lorsqu'il intervient alors dans une situation où Diane est harcelée par deux hommes, il est repris par le père non impliqué dans le rôle de criminel pourchassé par la police. Cela commence une chasse passionnante pleine d'action qui se termine par une finale tragique au Sommet mondial des Wittows 2008 à Davos.

Avec "Le nouveau protocole", le réalisateur Thomas Vincent (Carnaval; Je suis un asassin) a créé un mélange intéressant entre théorie du complot et crime d'affaires, et parvient à créer un sentiment d'impuissance face à l'approche du film. les multinationales pharmaceutiques restent. La fin laisse le spectateur, qui a toujours été convaincu de la naturopathie et de la corruption des multinationales, ainsi que le principal protagoniste Raoul, plutôt impuissants et impuissants, mais avec la confirmation satisfaite de la notion toujours chérie «je le savais» faire des expériences sur les gens! ". (TF, 08.12.2010)

Lisez aussi:
Manipulation et vertiges dans l'industrie pharmaceutique?

Crédit photo: Ernst Rose / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Aliments industriels: nous rendent-ils malades? - Enquête de santé le documentaire (Octobre 2020).