Nouvelles

Saison de l'Avent: les enfants souvent impliqués dans des accidents

Saison de l'Avent: les enfants souvent impliqués dans des accidents

DAK: La moitié des accidents de l'Avent arrivent aux enfants
Les accidents se produisent souvent, surtout pendant l'Avent. La plupart des accidents arrivent à des enfants qui ne peuvent pas encore évaluer correctement les risques pour la santé. Selon la compagnie d'assurance maladie DAK, environ 100 assureurs maladie DAK ont dû être traités pour des brûlures à l'hôpital en novembre et décembre de l'année dernière. La moitié des patients étaient des enfants.

Cause la plus fréquente: boissons chaudes
«Les enfants ne se brûlent pas si souvent sur des bougies, mais beaucoup plus souvent sur des cuisinières, des fours ou des boissons chauds», explique Elisabeth Thomas, médecin du DAK. «Les parents ne devraient pas sous-estimer l'envie de recherche de leur enfant et ne jamais les laisser seuls lorsqu'ils cuisinent, cuisinent ou avec des bougies et des allumettes. Même les boissons chaudes sont hors de portée des enfants. »

Peau des enfants particulièrement sensible
Les brûlures sont particulièrement dangereuses pour les enfants. Parce que leur peau est plus fine que celle des adultes. Les blessures profondes surviennent plus rapidement. «Déjà 60 degrés suffisent pour une certaine durée à provoquer des brûlures cutanées», prévient Thomas. «Il existe déjà un danger de mort chez les enfants lorsque huit pour cent de la surface du corps est brûlée.» Une tasse de thé à elle seule peut brûler jusqu'à 30 pour cent de la peau d'un enfant.

Premiers secours: refroidir la plaie à l'eau froide
En cas d'accident, des mesures doivent être prises rapidement. Les blessures graves nécessitent des soins médicaux rapidement. «Jusqu'à l'arrivée du médecin urgentiste, ne touchez pas la plaie si possible et laissez-la refroidir sous l'eau courante froide pendant environ 20 minutes», recommande le médecin du DAK. «Le refroidissement empêche les brûlures de causer des dommages même dans les couches les plus profondes de la peau.» Thomas déconseille les onguents, la poudre ou les remèdes ménagers comme le beurre et la farine. «Ils n'aident pas, mais compromettent la cicatrisation parce qu'ils collent à la plaie ouverte.» Les vêtements ne doivent être enlevés que s'ils ne collent pas fermement. Au total, environ 700 assurés DAK ont dû être hospitalisés pendant plusieurs jours l'année dernière en raison de brûlures. (DAK, sb 23 novembre 2010)

Crédit photo: DAK / Wigger

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Jour 6 du Calendrier de lAvent - Photo dENFANT (Octobre 2020).