Nouvelles

La réforme des soins de santé viole les recommandations de l'OMS

La réforme des soins de santé viole les recommandations de l'OMS

Selon la Confédération allemande des syndicats, la réforme de la santé prévue par le gouvernement fédéral viole les recommandations générales de l'OMS.
22.11.2010
Dans le cadre des réformes de la santé qui entrent en vigueur au début de l'année, les assurés de l'assurance maladie obligatoire doivent faire face à de nouvelles charges. Entre autres, les caisses maladie peuvent déterminer elles-mêmes le montant de la contribution supplémentaire. Le taux général de cotisation passe à 15,5%. Les cotisations supplémentaires augmenteront continuellement les dépenses de l'assuré. Le rapport de l'OMS sur la santé a clairement indiqué que la réforme des soins de santé violait les recommandations de l'OMS.

A l'occasion de la présentation du Rapport sur la santé dans le monde par le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margarete Chan, la Confédération allemande des syndicats (DGB) appelle le gouvernement fédéral à mettre en œuvre les recommandations de l'OMS en Allemagne. La membre du conseil d'administration du DGB, Annelie Buntenbach, a déclaré lundi à Berlin: "La réforme de la santé de la coalition viole les recommandations fondamentales de l'Organisation mondiale de la santé. non seulement maintenue, mais élargie avec l'extension de la réglementation des coûts supplémentaires », a averti le syndicaliste.

De l'avis de Buntenbach, les contributions supplémentaires (montant forfaitaire par personne) et la promotion du remboursement (modèle de prépaiement) contredisent les exigences de l'OMS. "En entrant dans la sortie du financement solidaire, la coalition porte gravement atteinte à la réputation internationale du système de santé allemand car à l'avenir, les charges ne seront transférées qu'aux assurés et aux patients", a déclaré la Fédération des syndicats allemands.

Les dépenses de l'assurance maladie ont augmenté Selon les informations de la DGB, les dépenses de santé des ménages privés ont augmenté plus que les dépenses des assureurs maladie obligatoires. Les dépenses les plus récentes s'élevaient à plus de 35 milliards d'euros (2008). Le financement de l'assurance maladie est désormais largement pris en charge par les assurés eux-mêmes, car la proportion employeurs / salariés (capitalisation égale) est décalée de manière inégale à 60:40 au détriment des assurés. Le gel de la part de l'employeur dans le cadre de la réforme des soins de santé et l'introduction de nouvelles cotisations supplémentaires déplaceront davantage la relation au détriment des patients de l'assurance maladie. "Ces charges supplémentaires ne seront pas allégées par la réforme des soins de santé - au contraire: selon la volonté de la CDU / CSU et du FDP, les assurés devraient à l'avenir supporter toutes les augmentations de coûts au moyen de cotisations supplémentaires indépendantes du revenu. En outre, la coalition augmente la pression sur les patients pour qu'ils paient à l'avance (remboursement) - cela augmente les co-paiements sans aucune prestation pour l'assuré. "

Selon le syndicat, cela montre que les «graves injustices» du gouvernement fédéral sont en train de nuire gravement aux soins de santé. La DGB veut continuer à faire campagne contre les contributions supplémentaires et à promouvoir une assurance citoyenne solidaire. (sb)

Lisez aussi:
Réforme des soins de santé: la santé devient plus chère
Le Bundestag adopte la réforme des soins de santé
Santé: la DGB demande un soulagement pour les assurés

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Drogues u0026 Cerveau - Alcool u0026 Tabac - Arte TV 2005 (Octobre 2020).