Nouvelles

Naturopathie: pétition douteuse pour les plantes médicinales

Naturopathie: pétition douteuse pour les plantes médicinales

Naturopathie: pétition douteuse du Bundestag contre l'interdiction européenne des plantes médicinales

De nombreuses personnes intéressées par la naturopathie, les naturopathes et les médecins généralistes ont été inondées de courriels et de «reportages critiques dans les médias» ces derniers jours. Il y a un "besoin d'action urgent" car l'UE veut introduire "une interdiction de vente de plantes médicinales". Dans le même temps, un appel a été lancé pour signer une pétition en ligne au Bundestag allemand pour "peut-être éloigner ce spectre sombre". Mais la médecine naturelle est-elle vraiment aussi gravement menacée, comme cela a été prié et revendiqué à maintes reprises ces derniers jours?

Le comité de recherche en médecine naturelle e. V. (KFN) dit clairement non. Et l'association n'est en aucun cas soupçonnée de vouloir faire le jeu de la médecine conventionnelle ou du lobby pharmaceutique. Car le KFN est une organisation reconnue par les naturopathes et les professionnels de la santé, qui prétend promouvoir la recherche sur les procédures de médecine naturelle. Selon le KFN, une «véritable campagne de désinformation» est actuellement en cours qui abuse de «l'engagement de bonne foi des défenseurs de la phytothérapie. Avec leur action douteuse, les épargnants apparents de la phytothérapie ne font pas moins de dégâts que leurs opposants déclarés ", selon la KFN. Une critique drastique qui se fait ici. Mais regardons de plus près les faits.

Contrairement aux affirmations des auteurs de la pétition, la directive 2004/24 / CE ne fait pas référence aux «compléments alimentaires et herbes médicinales» mais uniquement aux «médicaments à base de plantes». D'un point de vue juridique, les compléments alimentaires sont des aliments et ne sont donc pas concernés par cette réglementation. De plus, la modification de la loi n'est en aucun cas nouvelle, mais la directive a été adoptée le 31 mars 2004.

Mais ce n'est pas tout, la campagne actuelle semble particulièrement absurde à la KFN car la nouvelle directive (2004/24 CE) n'a vu le jour que pour que "ces produits puissent rester sur le marché", comme il est littéralement indiqué au considérant 3. Cette directive a introduit une procédure d'enregistrement simplifiée pour ce groupe de produits après que la directive 2001/83 / CE, adoptée trois ans plus tôt, exigeait que chaque fabricant d'un médicament fournisse des documents scientifiques démontrant sa qualité, sa sécurité et son efficacité. De nombreuses plantes médicinales avec une longue tradition ne pouvaient pas répondre à cette exigence. Ils auraient donc dû disparaître du marché sans la directive 2004/24 / CE.

Certaines conditions doivent également être remplies pour l'enregistrement d'un médicament traditionnel. Ils sont énumérés au chapitre 2 bis, article 16 bis de la directive. Les médicaments traditionnels doivent donc être utilisés depuis 30 ans, dont 15 ans dans l'UE, ils ne peuvent avoir qu'une certaine concentration et ne conviennent qu'à des doses ne présentant aucun risque pour le patient, notamment pour l'automédication. La période de transition pour adapter les préparatifs existants à ces dispositions expire en avril 2011.

"Seuls les fabricants qui n'ont pas fait leurs devoirs et qui ont dépassé tous les délais sans action peuvent être concernés par les dispositions", a commenté le Prof. Dr. Michael Habs le processus. Il reste à voir qu'une campagne est actuellement en cours qui ne vise pas à restreindre les intérêts des consommateurs. Au contraire: une procédure d'enregistrement simplifiée pour les produits de médecine naturelle est introduite. (sb, KFN, 10.11.2010)

Lisez aussi:
Hartz IV: Re-formation des praticiens alternatifs rejetée
Formation en homéopathie pour médecins
Remèdes à la maison pour les symptômes du rhume
Pétition naturopathie au Bundestag

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: 16 Plantes sauvages comestibles et médicinales a ramasser sur 100 mètres. (Octobre 2020).